Je m' appelle Hélène G' bamy, je suis animatrice commerciale en GMS.

LE PORTE A PORTE

M' intéressant à la vente et au commerce, j' ai essayé la vente au porte à porte comme job d' été. C' était en 1992-93 pour une société obscure de vente de coffrets d'huile essentiel de lavande. Elle avait publiée une annonce dans un journal gratuit de l' époque: le 33 carillon ou le Paru Vendu afin de vendre leurs produits sur la côte atlantique. Bilan ? mitigé... J' ai fait seulement une journée voyant que je perdais mon temps. En effet notre commission de 20% devait au final être reversée à l' employeur pour contribuer au partage des frais d' essence (chose que je n' ai su qu' à la fin de ma journée de travail).

Vendre un coffret par jour relevait de l' exploit. Sur les quatre vendeurs que nous étions, les 2 qui faisaient du chiffre étaient des menteurs et des gros baratineurs sans scrupules (à s' inventer des vies du style: sortis de prison et mis à l' épreuve... sans parents ni foyers etc). Je n' ai vendu qu' un seul coffret dans la journée et donc aucun bénéfice. Toutefois je ne suis pas rentrée bredouille car certains prospects en apprenant le montant de ma commission, ils préféraient me la verser directement sans même
acheter de coffret qui coûtait 120 Fr. J' ai recommencé la vente vdi en 1999 avec une société connue: Avon cosmétique. Cela avait bien marché (objectifs fixés atteints) mais n' ayant aucune contrepartie financière en retour, seulement un cadeau (bidon), je n' ai pas poursuivi avec eux.

LE TELEMARKETING

J' ai voulu ensuite expérimenter différents emplois périphériques au domaine commerciale. J' ai ainsi fait du télémarketing dont la création de trafic pour des enseignes d' ameublement, de la téléprospection avec la prise de rendez-vous téléphonique pour les commerciaux, des enquêtes téléphoniques... . Il n' y avait à priori pas de transaction financière toutefois notre rôle était :


LA VENTE EN MAGASIN

Enfin j' ai expérimenté la vente en magasin (GSS et boutique de proximité) au travers de stages ou de cdd. Je me suis rendue compte que ce qui me plaisait était de pouvoir avoir un contact directe avec une clientèle, parler et argumenter sur un produit, apporter un service au client. La vente en GSS ou GMS ne permet pas de se confronter à tout cela en même temps. Les boutiques de proximités oui mais la fréquentation est bien moindre qu' en grande surface. Aussi, on attend et on s' ennuie.

LES ANIMATIONS COMMERCIALES

Avec les animations commerciales je peux faire cela. Je suis autonome dans mon travail tout en ayant des objectifs à tenir.
Pour garder la flamme dans ce métier, être proactif est important. Savoir renouveler sa pratique comme diversifier la nature de ses animations l' est aussi. Tout en sachant que cela n' impactera pas sur le salaire qui relève du smic horaire. De même concernant la perception qu' ont les clients (et certains employeurs) de nos métiers.
L' avantage de l' activité c' est qu'elle s' exerce pendant le week end. Cela laisse beaucoup de temps libre que j' utilise à mes centres d' intérêts et à mes projets d' entrepreneuriat.

POURQUOI LE SITE ?

EMPLOYABILITE

en savoir plus

- Maintenir mon employabilité afin d' être mandatée régulièrement pour des missions.
- Une présence numérique pour me faire connaître des employeurs potentiels.
- Gérer ma communication & mon réseau professionnel.

Masquer

AUTOFORMATION

en savoir plus

- Apprentissage du développement web: html, css & du design graphique.
- Apprentissage de leurs outils: logiciels de développement & de graphisme.
- Apprentissage de la gestion de projet selon la méthode Kanban & l' e-mail marketing

Masquer

AUTONOMIE FINANCIERE

en savoir plus

- Tremplin pour l' entrepreneuriat dans le design graphique.
- M' affranchir de l' assurance chômage pour vivre de mes animations & du design graphique.
- M' assurer 8 jrs d' animation
temps plein /mois.

Masquer

Ce site me permet de faire d' une pierre deux coups. Je Valorise un emploi qui me plait et en même temps j' apprends et  developpe des compétences annexes qui me seront utiles pour mon projet d'activité complémentaire non salariée.